Euslogan
Select your languague:
Achetez des pilules contre la dysfonction érectile en ligne dans les pharmacies enregistrées dans l'UE
Eudoctor

Dysfonction érectile


Impuissance

L’impuissance ou dysfonction érectile (DE) n’est plus un problème de nos jours puisqu’il s’agit d’une pathologie d’ordre médical ou psychologique pouvant être soignée. Bien que ce médicament soit indiqué la plupart du temps pour les hommes d’un certain à¢ge, il faut savoir que ce problème peut survenir à n’importe quel à¢ge. Il peut être provoqué par un mauvais régime alimentaire, une consommation excessive d’alcool voire même un manque d’exercice physique.

Ne désespérez pas si vous êtes dans ce cas, il y a des médicaments pour vous permettront d’avoir et de conserver une érection normale. Cette dysfonction peu entraîner chez l’homme un énorme manque de confiance. Mais il est important de ne pas souffrir en silence et de demander conseil puisque cette affection peut être traitée. N’ayez pas peur d’en parler à votre partenaire puisqu’il ne peut être que bénéfique d’avoir une relation honnête et ouverte. Si vous voulez vous occuper de ce problème personnellement, eudoctor.net est la solution puisque vous pouvez remplir un questionnaire en ligne et demander une consultation en ligne. Nous proposons une vaste gamme de traitements naturels à base de pilules, de piqà»res, de crèmes et de cachets.

Notre gamme de médicamentation orale comprend du :Viagra, Levitra, Cialis et Spedra. Ces cachets augmenteront l’afflux sanguin dans le pénis, ce qui provoquera une érection vigoureuse qui durera. L’un de nos produits phares est le Cialis en raison de sa longue durée d’action. Grà¢ce au Cialis, vous aurez la vie sexuelle active dont vous rêvez. Veuillez consulter ci-dessous la liste des médicaments traitant la dysfonction érectile.

La santé sexuelle est un élément important de la santé émotionnelle et physique de toute personne. L'impossibilité de la réalisation sexuelle pour diverses raisons conduit au développement d'une névrose grave et viole l'adaptation sociale de l'individu dans la société. Dans la structure des troubles sexuels, la dysfonction érectile occupe une place prépondérante, à la fois en fréquence et en importance sociale, dans la mesure où elle détériore la qualité de vie des hommes les plus actifs et les plus aptes à la vie sociale. La dysfonction érectile est définie comme l'impossibilité d'obtenir ou de maintenir une érection suffisante pour satisfaire l'activité sexuelle si ces troubles sont observés pendant au moins 3 mois.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), un homme sur dix âgé de plus de 21 ans est atteint de dysfonction érectile et un tiers des hommes de plus de 60 ans ne peut généralement pas avoir de rapports sexuels. À l'âge de 40 à 50 ans, la DE est détectée chez 40% des hommes, chez les 50 à 60 ans, chez 48 à 57% des personnes examinées et dans le groupe plus âgé, 70% des hommes souffrent de ce trouble. 6% des personnes âgées de 50 à 75 ans sont atteintes d'un grave problème de vie. La dysfonction érectile est observée chez environ 140 à 150 millions d'hommes dans le monde et on estime que ce chiffre pourrait doubler au cours des 25 prochaines années. Des études modernes ont montré que l’ED avait généralement une étiologie organique et était le plus souvent causée par des causes somatiques, du moins chez les hommes de plus de 50 ans.

Le mécanisme d'érection est un processus physiologique complexe, qui est assuré par l'activité conjointe des éléments du muscle lisse, des systèmes vasculaire, nerveux et endocrinien. L'érection du pénis est provoquée soit par une stimulation sensorielle locale des organes génitaux, soit par des stimuli centraux obtenus ou développés par le cerveau. Au niveau cellulaire, la relaxation des cellules musculaires lisses se produit sous l'influence de médiateurs: l'AMPc et le GMPc. Une augmentation de leur concentration intracellulaire conduit à la libération de calcium dans l'espace extracellulaire. Une modification de la concentration en calcium entraîne une modification du potentiel de la membrane cellulaire, un relâchement des trabécules des muscles lisses du tissu caverneux et une érection du pénis. La guanylate cyclase est activée par l'action de NO, convertissant le GTP en cGMP.

Il convient de noter que la source de NO dans le tissu caverneux n'est pas seulement les cellules endothéliales mais également les terminaisons nerveuses non cholinergiques non adrénergiques dans lesquelles ce médiateur est synthétisé sous l'effet de l'enzyme neuronale NOC (nNOC). Excrété par les terminaisons nerveuses à la suite de leur activation, NO ne «déclenche» l'érection et, par la suite, en raison de l'effet mécanique de l'augmentation du flux sanguin sur les parois des artères et des sinus caverneux des corps caverneux du pénis. , eNOC est activé, ce qui conduit à une synthèse prolongée de NO avec le développement d’érections maximales. 

Les principaux facteurs de risque de dysfonction érectile sont l’âge, les maladies cardiovasculaires, y compris l’hypertension, les troubles endocriniens (diabète, déficit en androgènes), les effets indésirables des médicaments, les lésions de la moelle épinière, la dépression, les mauvaises habitudes et les maladies de la prostate. Parallèlement, le tabagisme, l'abus d'alcool, l'inactivité physique et l'utilisation de certaines drogues contribuent au développement de la dysfonction érectile: certains antihypertenseurs, antidépresseurs, tranquillisants, stupéfiants, anti-H2, hormonaux.

Chez la plupart des hommes, la principale cause de la dysfonction érectile est une maladie vasculaire. Dans presque toutes les études épidémiologiques consacrées à la dysfonction érectile, un lien entre son apparition et l'hypertension artérielle et l'athérosclérose a été révélé. En outre, selon certains auteurs, la détection de la dysfonction érectile peut indiquer la présence et le patient présente l'une de ces maladies sous une forme latente. Certains auteurs recommandent même de réaliser des tests ECG de stress avant de commencer le traitement de la dysfonction érectile.

Il est prouvé que l'insuffisance artérielle du pénis dans environ un tiers des cas se développe en manifestations systémiques de la pathologie cardiovasculaire. De plus, étant donné que le diamètre des artères caverneuses est inférieur au diamètre des artères coronaires, la DE peut être la première manifestation clinique de maladies causées par un dysfonctionnement endothélial. Par conséquent, en présence de facteurs de risque, tout d’abord, des dommages fonctionnels et organiques aux petites artères.

En raison de lésions athéroscléreuses des vaisseaux du pénis (PC), il se produit non seulement une altération mécanique du flux sanguin, mais également une perturbation de la production de neurotransmetteurs et une diminution de l'élasticité des vaisseaux. En fin de compte, ces vaisseaux sont incapables de fournir aux organes la quantité nécessaire d’oxygène et de nutriments, ce qui contribue à augmenter la fibrogenèse du tissu caverneux du pénis. En raison de la transformation fibreuse du tissu caverneux, il devient impossible de maintenir une érection suffisante pour un rapport sexuel complet.

Souvent, diverses manifestations de l’athérosclérose se développent en parallèle, car les facteurs de risque de dysfonctionnement endothélial et d’athérosclérose affectant les vaisseaux sanguins péniens sont les mêmes que les facteurs de risque de maladie coronarienne - tabagisme, dyslipoprotéinémie de diabète sucré. Le risque de coronaropathie chez les patients de plus de 50 ans est considérablement accru en présence de dysfonction érectile.

L'hypertension artérielle contribue également au dysfonctionnement érectile, même en l'absence d'athérosclérose: le tissu musculaire prolifère dans les corps caverneux et les vaisseaux sanguins, la fibrose du tissu caverneux et une augmentation de sa quantité de collagène de type III. De plus, la gravité de ces changements est directement proportionnelle au degré d'augmentation de la pression artérielle systolique.

En outre, le développement de la dysfonction érectile est souvent associé à un traitement antihypertenseur inadéquat. On pense que les médicaments causent, d'une manière ou d'une autre, 25% des cas de dysfonction érectile. Les signes cliniques de la dysfonction érectile d'origine médicamenteuse sont considérés comme un début relativement rapide, un lien temporaire avec la prise d'un médicament qui affecte négativement diverses parties des rapports sexuels et une diminution de la gravité de la maladie ou sa disparition complète après le sevrage. Très souvent, la survenue de troubles de l'érection est associée à l'utilisation d'antihypertenseurs, en particulier de diurétiques thiazidiques et de bêta-bloquants. La survenue d'une dysfonction érectile, bien sûr, réduit l'adhésion du patient au traitement et, au final, aggrave le pronostic.

Il est supposé que le dysfonctionnement érectile peut survenir en raison d'une diminution du flux sanguin vers le pénis, mais il est difficile de savoir si cette diminution est une conséquence d'une baisse de la pression artérielle systémique au cours d'un traitement antihypertenseur efficace, du résultat d'une maladie vasculaire ou d'une autre cause. effets inconnus du médicament.

Changer le régime de médicaments peut aider le patient à surmonter les changements négatifs de la sphère sexuelle observés avec certains types de traitement. Par exemple, avec le développement de la dysfonction érectile chez les patients atteints d'hypertension artérielle, les diurétiques thiazidiques et les bêta-bloquants non sélectifs sont annulés. Dans cette situation, la préférence est donnée aux antagonistes du calcium, aux inhibiteurs de l'ECA et aux alpha-bloquants ou aux inhibiteurs des récepteurs de l'angiotensine. Si nécessaire, la nomination de bêta-bloquants en tant que médicaments de choix chez les patients atteints de dysfonction érectile devient des médicaments modernes très sélectifs, tels que le bisoprolol.

Les patients sont largement convaincus qu'il existe un risque élevé de mort subite chez les patients atteints d'une maladie cardiovasculaire lors d'un rapport sexuel, mais ces craintes sont grandement exagérées. Tout d’abord, l’activité physique au cours de l’activité sexuelle n’est pas si géniale - en moyenne, c’est comme marcher à 1,6 km en 20 minutes ou monter 2 marches d’escalier (20 marches) en 10 secondes. Deuxièmement, les résultats d'études épidémiologiques montrent qu'en l'absence d'antécédents d'infarctus du myocarde, le risque absolu d'infarctus du myocarde au cours d'une activité sexuelle n'est que de 2 cas par million d'hommes. Le risque relatif d'infarctus du myocarde dans les 2 heures suivant le contact sexuel était de 2,5% et n'a pas augmenté après cette période.

Il existe des données assez intéressantes concernant la relation entre les signes de dysfonction érectile chez les patients atteints de coronaropathie et la localisation de l'infarctus du myocarde, ce qui est difficile à expliquer scientifiquement. Ainsi, l'infarctus du myocarde antérieur et antérieur apical qui en résulte affecte la réalisation d'une érection, postérieure - sur la satisfaction des relations sexuelles, septum - sur la satisfaction des relations sexuelles. Ces caractéristiques peuvent être dues à différents changements dans le métabolisme des lipides et des glucides, à la production d’eicosanoïdes, à la protéine C-réactive, au fibrinogène, à la fonction endothéliale vasculaire et à la synthèse d’une molécule d’adhésion cellulaire, la gravité de la dysfonction érectile étant associée à ces paramètres chez les patients coronariens. maladie d'artère. Ainsi, On peut soutenir que la vie sexuelle devrait être et est un élément important de la qualité de vie des patients atteints de maladies cardiovasculaires. Traitement. Les agents endothéliaux actifs - les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (PDE) sont des modulateurs des érections naturelles. Actuellement, 4 médicaments appartenant au groupe des inhibiteurs de la FDA de type 5 sont enregistrés en Russie: le sildénafil (Viagra), le tadalafil (Cialis), le vardénafil (Levitra) et l’Udenafil (Ziden). Ils n'ont pas d'effet relaxant direct sur les corps caverneux, mais renforcent l'effet relaxant du NO en inhibant la PDE-5 et en augmentant la concentration de GMPc lors de l'excitation sexuelle, augmentant ainsi le flux sanguin vers le corps caverneux et contribuant à l'émergence et au maintien. des érections physiologiques. Les agents endothéliaux actifs - les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (PDE) sont des modulateurs des érections naturelles. Actuellement, 4 médicaments appartenant au groupe des inhibiteurs de la FDA de type 5 sont enregistrés en Russie: le sildénafil (Viagra), le tadalafil (Cialis), le vardénafil (Levitra) et l’Udenafil (Ziden). Ils n'ont pas d'effet relaxant direct sur les corps caverneux, mais renforcent l'effet relaxant du NO en inhibant la PDE-5 et en augmentant la concentration de GMPc lors de l'excitation sexuelle, augmentant ainsi le flux sanguin vers le corps caverneux et contribuant à l'émergence et au maintien. des érections physiologiques. Les agents endothéliaux actifs - les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (PDE) sont des modulateurs des érections naturelles. Actuellement, 4 médicaments appartenant au groupe des inhibiteurs de la FDA de type 5 sont enregistrés en Russie: le sildénafil (Viagra), le tadalafil (Cialis), le vardénafil (Levitra) et l’Udenafil (Ziden). Ils n'ont pas d'effet relaxant direct sur les corps caverneux, mais renforcent l'effet relaxant du NO en inhibant la PDE-5 et en augmentant la concentration de GMPc lors de l'excitation sexuelle, augmentant ainsi le flux sanguin vers le corps caverneux et contribuant à l'émergence et au maintien. des érections physiologiques.

Chez les patients atteints de maladies cardio-vasculaires, l'action des inhibiteurs de la PDE-5 doit prendre en compte deux caractéristiques: ils abaissent la tension artérielle et interagissent avec les nitrates. Le premier médicament de ce groupe, le sildénafil, abaisse la tension artérielle systolique d'environ 8 mmHg. Cependant, dans le contexte du traitement antihypertenseur, la fréquence de ses effets secondaires associés à une diminution de la pression artérielle (vertiges, évanouissements) n'augmente pas. Le tadalafil (Cialis) possède des propriétés plus sélectives pour la PDE-5 par rapport à la PDE-6 (isoformes de la PDE trouvées dans la rétine), ce qui garantit un minimum d’effets secondaires, y compris du côté de la vision. Cialis commence à agir après 16 minutes et persiste 36 heures après l'administration. En outre, les avantages du médicament comprennent le manque d’interaction avec les aliments et l’alcool. L'efficacité du médicament était similaire chez les patients jeunes et chez les personnes de plus de 65 ans et ne dépendait pas de l'étiologie de la dysfonction érectile. Chez les individus en bonne santé, la prise de Cialis à une dose de 10 et 20 mg n’a pas provoqué de diminution statistiquement significative de la pression artérielle en position debout et, en général, l’effet du médicament n’a pas d’effet sur l’hémodynamique. Le tadalafil s'est révélé efficace chez les hommes atteints de sclérose en plaques, suggérant la possibilité de l'utiliser même en cas de pathologie somatique grave. ce qui indique la possibilité de son utilisation même en pathologie somatique sévère. ce qui indique la possibilité de son utilisation même en pathologie somatique sévère. La prise de Cialis à une dose de 10 et 20 mg n’a pas entraîné de diminution statistiquement significative de la pression artérielle en position debout et, en général, l’effet du médicament n’a pas d’effet sur l’hémodynamique. Le tadalafil s'est révélé efficace chez les hommes atteints de sclérose en plaques, suggérant la possibilité de l'utiliser même en cas de pathologie somatique grave. ce qui indique la possibilité de son utilisation même en pathologie somatique sévère. ce qui indique la possibilité de son utilisation même en pathologie somatique sévère. La prise de Cialis à une dose de 10 et 20 mg n’a pas entraîné de diminution statistiquement significative de la pression artérielle en position debout et, en général, l’effet du médicament n’a pas d’effet sur l’hémodynamique. Le tadalafil s'est révélé efficace chez les hommes atteints de sclérose en plaques, suggérant la possibilité de l'utiliser même en cas de pathologie somatique grave. ce qui indique la possibilité de son utilisation même en pathologie somatique sévère. ce qui indique la possibilité de son utilisation même en pathologie somatique sévère.

L'administration simultanée de nitrates est une contre-indication à l'utilisation d'inhibiteurs de la PDE-5. Avec le développement d'une attaque d'angine de poitrine pendant le traitement avec les inhibiteurs de PDE-5, l'administration de nitroglycérine est strictement contre-indiquée. Avec prudence, les médicaments de ce groupe sont utilisés pour le traitement d'infections cardiovasculaires instables, dans lesquelles l'activité sexuelle constitue en soi un facteur de risque de complications, en présence de déformations anatomiques du pénis, maladies qui contribuent à l'apparition du priapisme.

Conclusion. La dysfonction érectile est une affection courante chez les hommes de divers groupes d'âge, en particulier dans les cas de pathologie cardiaque existante, y compris l'hypertension artérielle. La présence de dysfonction érectile chez les personnes sans maladies du système cardiovasculaire augmente le risque d'apparition future, en particulier chez les hommes jeunes. Le dysfonctionnement érectile existant chez les patients atteints de pathologie cardiaque et d'hypertension artérielle est l'un des facteurs prédictifs d'un pronostic défavorable, à savoir un risque accru de mortalité cardiovasculaire et générale. Le traitement antihypertenseur a un effet ambigu sur la survenue et la progression de la dysfonction érectile. L'effet négatif est davantage associé à l'utilisation de diurétiques thiazidiques et de certains bêta-bloquants.